Lucie MAYER

Lucie Mayer est professeur agrégée des facultés de droit. Le cœur de ses recherches porte sur le procès civil dans ses dimensions les plus variées, en y intégrant les modes alternatifs de règlement des différends. Elle est coauteur, avec Cécile Chainais, Frédérique Ferrand et Serge Guinchard, du Précis Dalloz de Procédure civile (34e éd., 2018) et contribue régulièrement à plusieurs chroniques de procédure civile (à la Semaine Juridique générale et à la Gazette du Palais notamment).

Elle participe aux travaux du groupe européen de recherche en droit comparé de la procédure civile dit Giuseppe Tarzia, aux côtés de C. Chainais (Université Paris II Panthéon-Assas), B. Hess (Max Planck Institute), J.-F. van Drooghenbroeck (Université catholique de Louvain-la-Neuve) et Achille Saletti (università Statale de Milan), sur le thème Quel avenir pour la cassation ? Etude de droit comparé.

Elle est l’auteur d’une thèse intitulée Actes du procès et théorie de l’acte juridique, dirigée par Loïc Cadiet (publiée aux éditions IRJS) et honorée du prix André Isoré de la Chancellerie.

Elle a été maître de conférences à l’Université Panthéon-Assas Paris II, avant de devenir professeur à l’Université de Reims Champagne Ardenne puis de l’Université Paris-Sud, où elle exerce actuellement ses fonctions.